Le talent de mes amis

www.afa-asso.net

 

AFA, l'amitié depuis toujours
Les passions ou les oeuvres des adhérents

Cet emplacement est destiné à afficher les oeuvres de nos amis adhérents qui sont animés, chacun selon ses goûts, par des passions les plus diverses.
Soyez nombreux à vous déclarer en toute simplicité : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mohammed DOUIRI (F E S - Maroc) décédé                                               Peintre

Toute la palette des représentations de cet artiste, décédé à Fès, qui est le dernier entré dans la galerie.
douirimo 1    douirimo 4     douirimo 5
douirimo 6  douirimo 2  douiri

Marcel LOPEZ (34 - LE CRES)                                                Apiculteur-formateur

Faire son miel, aromatisé des senteurs des Cévennes, est une passion que marcel a voulu transmettre en créant et animant une formation destinée aux amateurs désireux se lancer dans cette passionnante aventure apicole ... La Presse régionale en a parlé.
Mlopez1

Lysiane CLERCQ (13 - AUBAGNE)                                           Peinture-Sculpture

Créativité pour mettre au présent ses talents d'observatrice de la nature et du beau, matérialisés par ses peintures et sculptures.

 Lys-oeuvre 1 Lys-oeuvre 2 

Lys-oeuvre 4  Lys-oeuvre 5  lysiane9

Micheline NAVILLOT(34 - Le CRES) décédée                                   Poêmes-Acrostiches

Douée d'une excellente mémoire, connaissant bien le mode vie passée dans la ville de Fès, Micheline est aussi une femme de réflexion et de culture. Voici deux acrostiches créés pour l'AFA :
A  -  ami fassi de naissance ou passant
F  -  fais qu'en ta mémoire tes souvenirs d'antant
A  -  à tout jamis soient ancrés par un aimant
<=<=<=<=<=<=<=<=<=<=<=<=<====>=>=>=>=>=>=>=>=>=>=>=>
F  -  faut-il dire encore un grand merci
A  -  à vous tous qui vous êtes réunis
S  -  s'étant déplacés de bien loin pour certains
S  -  se retrouver entre vieux copains
I   -  il n'y a rien de plus réjouissant
Y  -  y a t-il autre chose de plus rassurant
A  -  à permettre de nous retrouver tous les ans
D  -  de ressasser encore nos vieux souvenirs
E  -  et nous dire pourront nous encore revenir
<=<=<=<=<=<=<=<=<=<=<=<=<====>=>=>=>=>=>=>=>=>=>=>=>

Dédiés à tous les adhérents

Arlette VIGNEAU (34 - BALARUC les BAINS)                               Peinture sur émail

La décoration sur émail est la spécialité artistique d'Arlette qui y consacre ses loisirs. Dans un présentoir vitré ornant l'entrée de son domicile se trouve une collection de ses réalisations toutes en couleur comme le fond de sa nature qui est portée à la joie et l'optimisme.
vigneau1   vigneau 4    vigneau 5

 

vigneau 6    vigneau 9   vigneau 10   vigneau 1

Alain REY (33 - FLOIRAC)                                                         Peinture

L'art s'exprime à tout âge ! La preuve avec Alain REY qui s'est pris de passion pour la peinture en commençant par des cours puis en se lançant et enfin en présentant une partie de ses oeuvres ... modestement.

WP 20141016 001 WP 20141016 008 

Daniel BISROR (13 - LES PENNES-MIRABEAU)                                                         Dessin

Un joli coup de plume à l'encre de chine pour s'emparer de l'image de Notre-Dame de Paris. 
                   bis nd

 Henri Frank GAILLARD (34 - HERAULT)                                                  Peinture

Le travail de Henri-Frank est constitué de dessins réalisés à l'encre de chine,  au graphos et en perspective isométrique (avion), certains dessins sont coloriés à la gouache, parfois à l'huile et aussi au pinceau. Le "papé" est réalisé au fusain.
frankycomp
Dans cette palette très diversifiée chacun pourra retrouver les sensations que procure le travail d'un artiste aussi accompli que modeste.

a2  avion1 hfg3a hfg4
hfg6  nm morte3 sousbois
venise  papé

Henri DUPOISOT (91 - Essonne)                                                              Peinture

Henri s'est donné à la peinture dés son plus jeune âge. Exerçant son art avec beaucoup de réflexion il est à la recherche permanente de la perfection dans son travail, que son oeuvre ait demandé 10H ou 100H de concentration.
Si vous passez prés de chez lui, demander à voir la palette de son travil, cela vaut le détour.

Ici une petite partie de ses tableaux : des aquarelles sous verre, des peintures à l'huile, appliquée à la brosse, où l'artiste a employé une méthode personnelle, qui consiste à écraser directement les peintures sur la toile, au tube, et sans autre intermédiaire, ce qui lui a valu un certain succès d'appréciation  de la part de ses pairs

SAM 2417-001  SAM 2420-001  SAM 2421-001  SAM 3291 SAM 2424-001  SAM 3287  SAM 3284

Henri DUPOISOT (91 - Essonne)                                                              Sculture

Des sculptures, nommées La Pudeur ou bien Mme breucher ou la greque à la tresse, réalisées en porcelaine fine blanche selon une méthode toute particulière que l'artiste est prêt à exposer à toute demande.
On ne reste pas insensible à la finesse des traits de ces visages.

2. La pudeur-001  9b. Mme Breucher-001 10c. Grecque à la tresse-001

La pudeur                    Mme Breucher                      La greque à la tresse

SAM 2429-001 SAM 2430-001  Dupoisot-henri                                    H. Dupoisot

 

Paulo COHEN (11 - Aude)                                                                      Collectionneur

Paulo entretient soigneusement deux beaux joyaux du constructeur parisien du Quai de Javel (Paris XV) : une Traction avant et une DS. A la demande du webmaster il a rédigé la petite et la grande histoire de ses automobiles d'exception :
>>Citroën Traction Avant>>
>>Citroën-DS>>

PAUL2   Paulo

Pascal PERRAT (33 - Gironde)                                                              Enseignement-coaching

Grâce à Pascal, faites une cure d'imagination, sortir sa communication de ses pantoufles, se bouger, ...
Une façon très percutente de se remettre en cause de façon productive : >>se connecter>>
Perrat
                                              Pascal

 

Salvatore PELLEGRINO (34-Hérault)                                                                      Sculpture
       
   scult 1          scult 2   scult 3

Travail sur grés, céramique et argile. Des compositions très élaborées ...

Un gros travail basé sur l'observation rigoureuse de l'anatomie pour un résultat impreessionnant ...
Salvatore  Salvatore

Eric FOTTORINO (75 - Paris) Décédé                                                                                   Livre

Né en 1960, licencié en droit et diplomé de siences-po, Eric est d'abord un journaliste et collaborateur régulier au journal le Monde. Il vient de faire paraître "le marcheur de Fès" (Calman-Levy)

Livre-fes

Résumé : Il est né en février 1936 dans le Mellah de Fès. Il vit aujourd'hui près de Barcelone, quand il n'est pas dans sa maison de Muret, près de Toulouse. La maladie lui interdit de prendre un avion, le prive de ses jambes, mais pas de ses souvenirs. Le marcheur de Fès, ce devait être lui. Je serais passé le prendre en auto. Une vertèbre proche de la moelle épinière, vermoulue comme une vieille charpente, en a décidé autrement.
A quoi bon risquer la paralysie ? Il m'assure qu'il a toute son enfance ' sculptée ' dans sa tête. Le marcheur de Fès, c'est moi. Il me guide à distance. C'est étrange d'aller seul dans la ville où il a appris à marcher, au moment où il ne le peut plus. Je marche pour lui, par procuration. Je traverse le vieux Mellah ou Moshe Moïse le fassi est devenu Maurice le français. Comme tous les siens. Je suis l'itinéraire de cette envie de France.
Moins de deux kilomètres séparent le Mellah de la ville nouvelle. Deux petits kilomètres pour une vie rêvée puis réinventée entre deux mondes qui s'éloignent l'un de l'autre. Je sens la présence de son père Mardochée, de son grand-père Yahia le berbère, qui épousa jadis la nièce du grand Rabbin. Plus un seul juif dans le Mellah, seulement des cicatrices à l'embrasure des portes, là où étaient jadis fixées les mezouzah en signe de prière et de paix.
Je traverse les souks,j'approche de la Karaouine, je monte aux Mérinides. Je découvre le cloaque de l'oued à l'eau glacée où enfant il se rêva champion du Maroc de natation. Voici la rue où son père vendait du charbon. Il attendait que trois étoiles s'allument dans le ciel pour s'autoriser une cigarette. Ici le balcon de leur premier appartement dans la ville européenne. Et là le cinéma l'Empire où Maurice resquillait aux entractes.
Je m'arrête devant l'Urbaine, immeuble avec ascenseur et terrasse. De ce sommet un jour Maurice jeta son talet, son écharpe de prière, pour dire non à la religion. Rébellion d'un adolescent révolté devant la mort de sa grande soeur Ninette à 17 ans. Où est passé le vélo blanc de la jeune fille, que nul n'avait le droit d'emprunter ?J'interroge le silence de nos vies. Fès me parle de lui. Et aussi André, son vieil ami d'enfance revenu vivre dans leur ville natale à soixante-dix ans passé.
Et encore les rues désormais musulmanes du Mellah, l'ancienne place Lyautey, l'avenue Hassan II qui fut leur Sunset boulevard sous le nom d'avenue de France. C'est l'histoire d'un juif du Maroc qui dans l'exil n'a cessé ni d'être juif, ni d'être marocain '.

M. Charly CASSAN et Mme Marie HAVENEL                                                                 Film

cassan3

La valise ou le cercueil
... Ce film raconte toute l’histoire authentique de cette belle province française durant 132 ans, restée dans les cœurs et dans les tripes de millions de Français d’AFN et de Métropole.
Ce film historique est réalisé par Charly CASSAN, pied noir, et Marie, sa collaboratrice et dynamique compagne.
Ils se sont dépensés sans compter durant 14 mois de tournage et d’interviews tant en Algérie et Tunisie qu’en France et en Espagne, pour retracer durant deux heures palpitantes et émouvantes, la vie de ce peuple hors du commun qui est resté debout et fier avec honneur et dignité face à toutes les adversités.
Tout est répertorié chronologiquement dans ce film historique et de mémoire.
Cela commence en 1830 par le débarquement à Sidi Ferruch et la prise de la Régence d’Alger occupée par les Turcs qui se servaient des pirates barbaresques pour écumer la Méditerranée et imposer l’esclavage, la dictature et le pillage de ce pays inculte et infecté de moustiques, qui allait devenir l’Algérie avec la présence de Français et d’Européens ....

cassan1        cassan2    

Pour vous procurer le film connectez-vous sur www.NotAllowedScript6391b64ae078famazon.fr et entrez le nom du film dans la fenêtre "rechercher".

Jean Louis LOPEZ (99-RCI)                                                                                        Peinture
 JLL1  JLL2 JLL3    JLL4  JLL100  JLL5  JLL-peint 1  JLL-peint 2

Gouache sur toile. Des thèmes divers qui ne renient pas les origines colorées de son pays natal ...

C'est une petite partie des oeuvres de Jean Louis que nous avons pu lui arracher pour cette présentation qui illustre la sensibilité de l'artiste qui trouve, parmis ses nombreuses occupations, le temps de s'y consacrer.    

JLopez3 Jean-Louis

 Mylène Théliol (34 - Hérault)                                                                                    Histoire - Art

Lorsque le Maroc passe sous la tutelle française en 1912, de nombreux changements se mettent en place dans ce pays. La présence française va permettre la patrimonialisation du pays, une notion complètement inconnue au Maroc. L’échange entre la France et le Maroc en matière patrimoniale et artistique n’est pas unilatéral. Les projets mis en place pour la conservation des médinas sont basés sur les lois patrimoniales françaises et tunisiennes. Cependant les nouvelles législations marocaines sont à l’initiative du renouvellement de la législation urbanistique et patrimoniale française de 1919 et 1924 mais aussi de celles des colonies françaises de Syrie et du Liban. En ce qui concerne la restauration des monuments historiques marocains, des liens s’instaurent entre le Portugal et l’Espagne lorsqu’il s’agit de restaurer des édifices almohades ou portugais datant du XVIème siècle. Ces liens permettent de mettre en place des techniques de restauration communes entre les trois pays et un essor des recherches historiques et artistiques concernant les édifices de ces périodes. Avec la patrimonialisation du Maroc, se met aussi en place la relève de l’artisanat d’art local dont les techniques et les méthodes vont servir de modèle à l’Algérie, à la Tunisie, à la Libye, à la Syrie et au Liban. Enfin le travail des peintres français au Maroc s’intègre, quant à lui, dans un mouvement pictural dont le but est associé à celui des lobbies coloniaux. Ils sont aussi à l'origine de la création de mouvements artistiques marocains tendant vers le renouvellement et la modernité des motifs picturaux.

Mon objectif est donc double dans ce thème de recherche. Premièrement, je m’attacherai à démontrer comment la présence française au Maroc et les liens entretenus entre le Portugal et l’Espagne, l’Algérie et la Tunisie a pu modifier les techniques et méthode de patrimonialisation architecturale et urbanistique mais aussi à permis l’essor d’une peinture orientaliste et le renouveau d’un artisanat d’art. Dans un second temps, je m’appliquerai à montrer comment les expériences marocaines dans les différents domaines artistiques ont pu influencer l’art et le patrimoine métropolitain et ceux des autres pays méditerranéens européens, d'Afrique du Nord et du Proche-Orient.

Consulter mon blog : www.marocmediterranee.blogspot.fr

mylene  Mylène

François CATHALA (34)                                                                            Livre - essai - littérature

Livre : La chanson de Craonne, 500 pages, édition AVL-34 - 2009

... " Le regard de mémoire, est un « roman » autobiographique, simple, didactique qui offre quelques moments de pur bonheur, notamment dans le parcours atypique du Père, de l’initiateur, « un homme au caractère affirmé, travailleur acharné, exigeant, respectueux et courtois »
Fruit d’un travail laborieux, de recherches incessantes, dans le service des Archives des Armées à Vincennes, à Verdun, puis aux Archives départementales de l’Aude, des témoignages de la famille, d’amis, de voisins … paroles dites, paroles devinées, paroles reçues, paroles restituées… difficile exercice que de synthétiser la part de vie riche de rencontres, d’émotion. « La Chanson de Craonne » c’est comme si dans une toile, soudain, on cherchait le détail alors que l’ensemble offre un langage noble et durable.

« Le Chanson de Craonne » ne s’arrête pas là. L’auteur qui fait œuvre d’historien, nous conduit dans les arcanes de la famille dans un étourdissant grand écart. Son enfance, son adolescence, sa carrière menée à la « force du poignet » héritage d’Auguste et de Pierre son père, son héros; sa rencontre avec Michelle, son épouse, le berceau familial, Montfort avec ses traditions, ses paysages grandioses, sa faune et sa flore… Rien ou presque n’a échappé à son œil aiguisé ... ".
Un livre intimiste qui raconte l'histoire d'une famille partagée entre le Maroc et la France.

Mia Roméro - journaliste MidiLibre

 lcc


LivreDans le ciel du Maroc - L’aviation française au Maroc - 2017

La BA724 « Capitaine Petitjean » de Fès – 392 pages - 
Préface du Général René Perret

La longue histoire des relations franco-marocaines repose à la fois sur la présence française à travers son « protectorat » et l’émergence dès le début du XXème siècle de l’aéronautique militaire. En effet dès le 30 Mars 1912, la convention de Fès instaurant le protectorat français, s’est accompagnée des premiers avions français déployés dans « le ciel du Maroc ».
Ainsi s’est ouverte la voie de l’aviation militaire au Maroc avec un cheminement jalonné de découvertes, d’exploits, de victoires et de drames, créant ce lien indéfectible entre les deux nations. 
François Cathala, auteur atypique, additionnant le parcours de militaire et de banquier informaticien, confirme dans ce nouvel ouvrage ses talents d’historien qu’il avait su montrer dans la chanson de Craonne, son premier livre paru en 2014.
Cet ouvrage enrichi de nombreuses recherches très documentées, traite tout à la fois de l’histoire du Maroc et de celle de la ville de Fès à travers ce focus sur l’aviation militaire et en filigrane, l’ombre portée du Maréchal Lyautey.
C’est aussi un juste et vibrant hommage aux aviateurs morts dans l’accomplissement de leurs missions, sur lesquelles le Général Perret, ancien commandant de la force aérienne de projection, et président d’honneur des « ailes brisées », revient largement en évoquant le projet de création d’un mémorial des aviateurs.
Conçu comme un devoir de mémoire et une contribution au lien Armée-Nation, cette parution montre aussi, à travers cet exemple de l’aviation française au Maroc, comment par un long cheminement, l’aviation militaire a su trouver sa pleine autonomie en devenant l’Armée de l’Air et en faisant reconnaître ses spécificités à côté de ses consoeurs des Armées.
Remarquable à la fois par une abondante documentation historique et un regard de spectateur engagé.

Jean-Louis CHAMBON.
Président du Prix TURGOT.
DansCiel

  Logo98JPEG

Si vous voulez entrer en contact avec les "exposants",
laissez un message : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. qui transmettra

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.